Pommade anti-hémorroïdes externes: un traitement efficace

La forme la plus répandue des traitements contre les hémorroïdes externes est bien les pommades et lotions. On va donc en parler, vous expliquer ce que c’est, pourquoi on opte pour cette formule et bien évidemment, vous donner quelques pommades efficaces que vous pouvez utiliser pour soulager la crise hémorroïdaire.

Pourquoi est-ce qu’on opte pour les pommades ?

Il faut d’abord comprendre ce que c’est qu’une pommade et quelle est la différence entre une pommade et une crème anti-hémorroïdaire. Une pommade est une forme pharmaceutique du médicament qui s’utilise généralement d’une façon locale afin de remédier à un problème directement là où c’est.

La différence entre une pommade et une crème, c’est qu’une pommade est plus huileuse. Elle peut contenir jusqu’à 90% de son contenu en huile. Ceci rend ce médicament hydrophile mais lui permet une meilleure pénétration tout en étant doux pour la peau.

Avantages

crème traitement contre hémorroides

Le premier avantage d’une pommade est le fait que vous puissiez l’étaler localement. Ainsi, les interactions avec d’autres médicaments est moindre et on peut généralement l’utiliser pour les cas particuliers comme les femmes enceintes ou les personnes âgées.

Le deuxième avantage est le fait qu’on sent le soulagement immédiatement. En effet, l’action est localisée sur la source du problème et non pas dans tout le corps. Ainsi, elle est beaucoup plus rapide que les médicaments oraux par exemple qui doivent être absorbés avant de passer dans la circulation sanguine.

Enfin, une pommade anti-hémorroïdaire qu’on prend sans ordonnance est beaucoup plus rassurante. On n’a pas à avoir trop peur des effets secondaires et dès qu’on ressent quelque chose, il suffit de tout essuyer pour avoir le cœur net. De plus, ça permet de masser un peu pendant l’application.

Inconvénients

Pour la pommade, il y a deux inconvénients liés surtout à son utilisation. Le premier est le fait que beaucoup de gens, même si c’est leur propre corps, n’aiment pas toucher à l’anus et devoir appliquer dessus une substance gluante. La sensation dessus est parfois tellement désagréable qu’on finit par tout essuyer en quelques secondes.

Le deuxième inconvénient est que ce n’est pas très hygiénique et que la pommade risque de vite s’essuyer avec les sous-vêtements et de tout tâcher. Il faut donc soit la mettre le soir, soit attendre qu’elle ne soit absorbée avant de porter des vêtements.

Anusol

traitement contre hémorroides anusol

Anusol est un traitement contre les hémorroïdes qui a été fabriqué par les laboratoires Vidal. Il se présente sous forme de pommade comme on peut le trouver sous forme de suppositoires. Son action est locale et prescrit en cas d’hémorroïdes externes généralement.

Composition : Ce médicament est composé de l’oxyde de zinc, de sous-gallate de bismuth, d’oxyde de bismuth, de baume du Pérou, d’huile de ricin, de stéarate de magnésium et de vaseline. Ce sont des agents protecteurs, cicatrisants et anti-inflammatoires.

Utilisation : Avant d’utiliser Anusol, il convient de bien se laver la partie anale et la sécher. Ensuite, il suffit d’appliquer doucement et sans appuyer la pommade deux fois par jour, matin et soir. Il faut masser très délicatement jusqu’à ce que ce soit totalement absorbé par la peau.

Avantages : L’effet d’Anusol n’est généralement pas immédiat. Toutefois, si l’application est faite dans les règles de l’art, il devrait offrir un soulagement pour pouvoir avoir une bonne nuit de sommeil ou une journée de travail normale.

Effets secondaires : Il est possible d’avoir des picotements lors de l’utilisation. Si ces picotements persistent ou que vous avez une sensation de brûlure intense, il faut tout laver et appeler le médecin. Il s’agirait peut-être d’une réaction allergique à un des principes actifs.

Contre-indications : Même si aucune interaction n’a été enregistrée de nos jours avec un quelconque médicament, il convient toujours de prendre l’avis de votre médecin si vous êtes sous un quelconque traitement et par n’importe quelle voie.

Verdict !

Ceux qui ont essayé Anusol disent qu’il est très efficace en cas d’hémorroïdes externes. Les médecins continuent toujours à le prescrire.

Ultraproct

traitement contre hémorroides ultraproct

Ultraproct est un médicament qui associe un anesthésiant local et un corticoïde pour l’effet anti-inflammatoire. Il est largement prescrit en cas d’hémorroïdes externes mais peut également être prescrit pour des hémorroïdes externes ou toute affection de la marge anale.

Composition : Ultraproct se compose de triméthylacétate de fluocortolone, de caproate de fluocortolone, de chlorhydrate de cinchocaïne et en faible dose de monoricinoléate macrogol 400, d’huile de ricin hydrogénée, d’alcool de cire (octyl 2-dodécanol) ainsi que de parfum de citrus rose

Utilisation : Il est généralement conseillé d’avoir une ou deux application par jour de cette pommade contre les hémorroïdes ou de tout simplement suivre la prescription du médecin. Pendant la crise, vous pouvez aller jusqu’à 4 applications par jour. Il ne faut pas non plus dépasser une semaine de traitement.

Avantages : De par son effet anesthésiant, ce médicament vous donnera un soulagement presque immédiat après l’application.

Effets secondaires : Si vous sentez des picotements, il faut absolument en informer le médecin. Il se peut que vous ayez une réaction allergique. Vous pouvez également observer une fragilisation de la peau mais tant que ce n’est pas notable, ce n’est rien.

Contre-indications : Si vous êtes allergique à un des composants de cette pommade rectale, il ne faut pas l’utiliser. En cas de grossesse et d’allaitement, il convient de demander l’avis d’un médecin. Pour les enfants, elle peut être utilisée sous surveillance médicale.

Verdict !

Ce médicament est tellement efficace qu’il fait l’objet d’une grande prescription par les spécialistes des hémorroïdes et des maladies de la marge anale.

Il faut toujours consulter !

urgence crise hémorroides

Si vous avez en vue une de ces pommades, on vous conseille vivement de prendre l’avis de votre médecin traitant avant de l’utiliser et de ne surtout pas l’additionner à un médicament que vous utilisez déjà pour la même affection.

Cet article n’est qu’à titre informatif et même s’il vous a été utile, ne donnez jamais un médicament, même s’il vous a été utile, à quelqu’un présentant les mêmes symptômes que vous. Chacun a son propre historique médical qui doit faire l’objet d’une consultation.

Laisser un commentaire

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.