Comment prévenir les hémorroïdes externes?

Vous souffrez d’hémorroïdes externes ou vous avez quelqu’un dans votre famille qui en souffre ? Il faut savoir que la première ligne d’attaque pour guérir est de prévenir le trouble d’apparaitre en premier lieu. Il vous faut dont faire certaines choses pour la prévention. Mais, avant de parler prévention, il faut comprendre ce que c’est que ces hémorroïdes externes.

Les hémorroïdes externes, comprendre les causes…

La première cause des hémorroïdes est certainement l’hérédité. Ainsi, si quelqu’un de votre famille, surtout s’il s’agit de l’un de vos parents, vous avez plus de chances (ou de malchance) de les développer un jour ou l’autre. Il faut donc doubler de vigilance et commencer la prévention avant même de développer la première crise.

La deuxième cause incriminée est certainement l’hygiène de vie. En effet, de nos jours on mange n’importe quoi et surtout plein d’huiles. Tout ça, ça a un impact sur l’anus. De plus, on porte également n’importe avec des tissus synthétiques, sans oublier les produits chimiques qu’on utilise pour notre hygiène corporelle.

Enfin, la cause la plus importante reste la constipation. En effet, les selles qui ne veulent pas sortir ou sortent difficilement vont irriter la partie anale et exercer plus de pression dessus. Alors, pour agir sur les hémorroïdes et prévenir leur apparition, il faut absolument prévenir la constipation.

Pour comprendre le trouble !

symptômes hémorroides externes

Les hémorroïdes sans en gros un gonflement des veines hémorroïdaires de la marge anale. Ces veines ont pour but d’irriguer la partie anale de l’intérieur à l’extérieur. Quand c’est la partie externe qui est gonflée, on parle d’hémorroïdes externes.

Il faut tout de même faire la différence entre les hémorroïdes internes et externes même si les premières sont visibles. En effet, quand elles sont très gonflées, elles peuvent sortir. On peut donc déterminer le type en regardant la base afin de déterminer si c’est un simple gonflement ou si ça pend de l’intérieur. Si vous pouvez les remettre en place avec le doit, il s’agir probablement d’hémorroïdes internes.

Ce qui passe par la bouche…

La prévention des hémorroïdes externes et donc la prévention principalement de la constipation passe par un contrôle rigoureux de ce qu’on met en bouche. En effet, la nourriture est ce sur quoi on peut jouer le plus pour prévenir l’apparition d’une crise hémorroïdaire.

D’abord, il faut bannir les plats trop gras de la nourriture. Il faut manger plus sainement et éviter les fritures. Dans la même optique, il faut arrêter les pizzas et fastfoods et se lancer dans la préparation de plats faits maison, sains et surtout équilibrée.

manger sain solution naturelle

Après, il faut manger des fibres. Les fibres végétales aident énormément à l’évacuation des selles et les ramollissent. C’est exactement l’effet qu’on cherche pour ne plus souffrir de constipation. Alors, il vaut mieux mettre de la salade dans chaque repas pour avoir une meilleure digestion.

Enfin, il faut boire beaucoup d’eau. La déshydratation fait en sorte que les selles deviennent dures et sortent difficilement. Il faut donc boire un minimum de 2 litres par jour voir plus pendant une poussée hémorroïdaire.

Ressort par le bas !

Maintenant, on peut se concentrer un peu plus sur la partie concernée, à savoir la marge anale. Si vous avez une constipation malgré tous vos efforts de la prévenir, vous pouvez vous aider de quelques médicaments comme Smecta. Ça va vous aider à évacuer les selles en les ramollissant. Et si ce n’est pas assez, n’hésitez pas à utiliser un lubrifiant pour minimiser le frottement quand ça sort.

Après, la marge anale est celle qui subit le plus de pression. Il faut donc lui accorder un peu plus d’attention. Avant toute chose, arrêtez de l’irriter en portant des vêtements trop serrés ou en matières synthétiques. Optez plutôt pour du coton, qui est hautement absorbant. Et, pour l’hygiène, vous n’avez pas à utiliser des lingettes parfumées. Du savon de Marseille et de l’eau tiède suffisent largement à laver cette partie.

On n’est pas tiré d’affaire !

crise hémorroidaire douleur

Même si vous faites tout ce qu’on vous a dit à la lettre, vous ne pouvez pas toujours éviter une crise hémorroïdaire. Celle-ci a d’autres causes comme le stress ou le changement de style de vie, voire aussi le sport et l’alcool ou le café. Alors, quand elle se déclenche, il faut prévenir les complications.

D’abord, commencez le traitement dès les premiers signes et doublez de vigilance. Pendant cette période, abstenez-vous de manger du gras ou des plats épicés. Vous pouvez vous en tenir aux salades et aux boissons naturelles. Ce n’est qu’une période et ça va passer. N’hésitez pas à prendre la plus petite démangeaison pour un signe de début. Il vaut mieux prévenir que guérir. Alors, même si ce n’est rien, au moins vous aurez évité le pire.

 

Laisser un commentaire

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.