Thrombose hémorroïdaire externe : c’est quoi ? Comment la soigner

Une des complications les plus répandues est la thrombose hémorroidaire externe. Bien qu’elle soit assez douloureuse et nécessitant parfois une intervention chirurgicale en urgence, elle ne constitue généralement pas un vrai danger. N’ayez donc pas peur et voyez avec moi ce que c’est et que faire si vous en souffrez ainsi que les solutions qui s’offrent à vous.

La thrombose hémorroïdaire externe, c’est quoi ?

La thrombose hémorroïdaire externe est une des complications, très douloureuse, des hémorroïdes. Elle consiste en une complication suite à une extérioration irréversibles des hémorroïdes. En état normal, les hémorroïdes peuvent sortir de l’anus au cours de la défécation ou d’une toute autre poussée par exemple pour revenir à leur état initial après un certain temps.

La thrombose se forme si la circulation sanguine dans les veines hémorroïdales devient faible. Il se forme par la suite une sorte de caillot de taille variable de couleur foncée, ce qui cause des gonflements des veines et des douleurs insupportables. C’est en quelque sorte, un étranglement des veines hémorroïdaires avec stagnation du sang dedans.

Comment la découvre-t-on ?

urgence crise

Avant toute chose, il faut découvrir la présence d’hémorroïdes. Comme on l’avait dit, la thrombose est une complication. Généralement, vous n’aurez pas à vous demander si vous avez une thrombose hémorroïdaire externe puisqu’elle va se manifester par elle-même et vous le fera savoir.

En effet, vous allez ressentir une telle douleur que vous ne pourrez plus vous assoir. D’ailleurs, même les antalgiques habituels ne seront d’aucune utilité pour vous. Il faudra avoir quelque chose de bien plus fort pour supporter la douleur et c’est de ça qu’on va parler dans ce qui va suivre.

Comment la traiter naturellement ?

Si la douleur est assez supportable, sachez qu’il existe plusieurs méthodes naturelles qui peuvent remplacer les médicaments contre les hémorroïdes et la chirurgie pour soigner la thrombose. Ces méthodes se basent sur une légère modification du mode de vie et sur des pratiques simples mais efficaces.

On parle ici de remèdes de grand-mère comme l’utilisation du poivre de Cayenne. La consommation de cet aliment facilite la circulation sanguine dans les veines et les artères et rend ces derniers plus souples en augmentant leur tonicité. Il est conseillé de le consommer voie orale en le mélangeant avec de l’eau. Ne l’appliquez surtout pas directement sur les hémorroïdes au risque d’avoir des complications.

Vous pouvez également utiliser le vinaigre de cidre. Cette solution aide à diminuer le gonflement et le volume des veines grâce aux propriétés astringentes du vinaigre. Il suffirait alors d’imbiber un coton dedans et de l’appliquer directement sur l’anus.

aloes vera

L’aloès Vera est également une méthode assez répandue et efficace. Vous devriez faire un massage circulaire de la thrombose externe par le jus d’Aloès Vera une à raison de deux fois par jour et au bout de quelques jours, la thrombose va disparaitre.

Qu’en est-il de la chirurgie ?

Si vous allez voir un médecin, il vous proposera directement la chirurgie. Avoir une thrombose hémorroïdaire externe est un motif assez fort pour aller directement en salle d’opération. La douleur est déjà assez intense pour que vous n’arriviez plus à la supporter. On vous proposera généralement l’hémorroïdectomie totale, un traitement qui n’est pas sans risque mais qui vous soulagera au moins.

Peut-on l’éviter ?

déstresser soigner hémorroides

Quand la thrombose hémorroïdaire externe est à un stade très avancé, la chirurgie devient inévitable. Les solutions naturelles qu’on vous a données ne servent qu’au début de sa manifestation. On vous conseille donc vivement de commencer à les appliquer dès le début des symptômes.

Il y a également des crèmes et des pommades ainsi que plein d’autres solutions pour remédier à cette complication. Toutefois, il faut s’armer de patience pour pouvoir faire face à la douleur qui ne va pas vite disparaitre et ne pas perdre confiance. Tout est une question de détermination.

Et après ?

Si vous avez déjà souffert d’une thrombose hémorroïdaire externe, vous devriez faire plus attention. Apprenez alors à reconnaitre les symptômes d’une crise hémorroïdaire avant sa survenue pour pouvoir commencer un traitement adéquat qui vous évitera bien des souffrances.

Laisser un commentaire

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.